/themes/plugins/fancybox/css/fancybox.css
Menu principal
Informations utiles
Acheter
Vendre
Liens utiles
Besoin d'aide ?
Bonjour, identifiez-vous
  Déposer une annonce
Mes espaces
Identifiez-vous
Nouveau sur le site ?

Tracteur produits dangereux / adr occasion

 188 annonces de tracteurs routiers produits dangereux / adr d'occasion

À LA UNE
Affichage 1 sur 9
<<
<
1 2 3 4 5
>>

Principales marques de tracteur :

DAF, Iveco, Renault, Scania, Volvo, MAN, Mercedes, Ford

Qu’est-ce que l’ADR ?

ADR est un acronyme pour “Accord for Dangerous Goods by road”. En français, on parle de l’Accord européen relatif au transport international des marchandises Dangereuses par Route. Cette régularisation a été décidée le 30 septembre 1957 à Genève par la Commission Économique des Nations-Unies. A noter qu’à partir du 1er janvier 2021, l’acronyme ADR restera d’actualité mais sera développé comme suit : « Accord relatif au transport international des marchandises dangereuses par route ». Cet accord a donc pour but d’harmoniser la gestion des matières dangereuses dans tous ses aspects : transport, stockage, déplacement ou encore prévention des accidents. 

Quelles sont les réglementations de l’ADR ?

Afin de répondre aux exigences de conformité quant aux transports de matières dangereuses, l’ADR met en exergue 9 points primordiaux, divisés en deux parties. La première partie rassemble les 7 premiers points : les dispositions générales, la classification, le listing des matières considérées comme dangereuses, les dispositions relatives à l'utilisation des emballages et des citernes, les prescriptions relatives à la construction des emballages et enfin les conditions de transport, de chargement et de déchargement. La seconde annexe comprend quant à elle deux points : les prescriptions relatives aux équipages et les prescriptions relatives à la construction et à l’agrément des véhicules.

Quelles sont les marchandises dites dangereuses ? 

L’ADR divise les matières dangereuses en 9 grandes catégories (divisées elle-mêmes en plusieurs sous-catégories) : 

Classe 1 : matières explosibles

Classe 2 : gaz

Classe 3 : liquides inflammables

Classe 4.1 : matières solides inflammables et matières autoréactives

Classe 4.2 : matières pouvant s’enflammer spontanément

Classe 4.3 : matières hydroréactives

Classe 5.1 : matières comburantes

Classe 5.2 : peroxydes organiques

Classe 6.1 : matières toxiques

Classe 6.2 : matières infectieuses

Classe 7 : matières radioactives

Classe 8 : matières corrosives

Classe 9 : matières et objets divers pouvant porter atteinte à l’environnement

La signalétique de l’ADR

La signalétique de l’ADR se compose de deux choses : une plaque avec un code chiffré indiquant la dangerosité du produit , et une étiquette avec un pictogramme permettant une identification visuelle rapide du produit.

La plaque est de couleur orange et se compose de deux parties : le nombre en haut indique la classe de la matière dangereuse, un ou deux autres chiffres peuvent suivre afin de préciser la catégorie. Le nombre du bas est le numéro ONU qui indique quant à lui le type de produit transporté. 

L’étiquette est plus petite que la plaque et montre le danger que peut causer la matière transportée sur l’environnement grâce à un pictogramme. Il existe une vingtaine d’étiquettes possibles : produits explosifs, produits corrosifs, liquides ou gaz inflammables, gaz toxiques  etc..

Qui sont les membres de l’ADR ?

Depuis le 1er janvier 2019, 51 pays font partis de cet accord, par ordre alphabétique : Albanie, Allemagne, Andorre, Autriche, Azerbaïdjan, Biélorussie, Belgique, Bosnie-Herzégovine, Bulgarie, Chypre, Croatie, Danemark, Espagne, Estonie, Finlande, France, Géorgie, Grèce, Hongrie, Irlande, Islande, Italie, Kazakhstan, Lettonie, Liechtenstein, Lituanie, Luxembourg, Macédoine, Malte, Maroc, Moldavie, Monténégro, Niger, Norvège, Pays-Bas, Pologne, Portugal, République-Tchèque, Roumanie, Royaume-Uni, Russie, Saint-Marin, Serbie, Slovaquie, Slovénie, Suisse, Tadjikistan, Tunisie, Turquie, Ukraine. 

Comment se former à l’ADR ? 

Tout conducteur qui souhaite transporter des matières dangereuses doit réaliser une formation. Elle a pour but de sensibiliser les chauffeurs sur tous les accidents ou incidents qui peuvent se produire lors de leurs déplacements. La formation se passe en 3 jours avec un mélange de théorie et de pratique, de travail autonome et de travaux de groupes. Les participants sont évalués par un QCM lors du troisième jour de la formation. S’ensuit alors la remise d’une attestation et d’un certificat de formation (CADR) qui atteste de la pleine réussite du candidat. A noter que l’attestation reste valable 5 ans et doit ensuite être renouvelée. 

Où passer son ADR ? Combien coûte la formation ADR ? 

Il est indispensable de se rapprocher d’un centre de formation agréé par l’Etat. Il existe ensuite plusieurs types de formations : il faut dans tous les cas commencer par la formation initiale pour pouvoir ensuite prétendre aux formations plus spécialisées.