Marché Poids Lourds

Le marché du poids lourd en France et en Europe : bilan 2017

27/03/2018 11:29:52
ECI - Mise à jour : le 27/03/2018 11:29:52 - Par
Marché Poids Lourds

Comme tous les ans, l’Observatoire du Véhicule Industriel (OVI) a dévoilé les chiffres du marché, ainsi que ses hypothèses pour la nouvelle année en cours. Nous vous proposons ici une synthèse centrée sur les véhicules industriels de plus de 3,5 tonnes.

Le marché du poids lourd en France et en Europe : bilan 2017

Sommaire :

Les principaux changements de 2017 concernant le marché des véhicules industriels

L’année 2017 a été impactée par de nouvelles tendances et des changements économiques. En voici un aperçu.

Les grandes tendances internationales

L’OVI constate une tendance générale à la digitalisation des marchés. En effet, de plus en plus de services émergent, qui confirment le potentiel du digital : applications, plateformes en lignes… L’année 2017 a par exemple vu l’émergence de plusieurs bourses de fret. On remarque également l’essor des outils connectés.

En plus de ses évolutions technologiques, 2017 a connu un tournant en matière de nouvelles énergies : les constructeurs sont plus en plus nombreux à s’investir au niveau du GNV et des véhicules électriques.

L’évolution économique française

En France, c’est enfin une reprise qui est constatée, après une crise de 10 ans. Le marché du véhicule industriel se porte bien et devrait conserver une certaine stabilité. Une seule zone d’ombre : la pression concurrentielle européenne n’est pas maîtrisée et présente quelques risques. L’OVI note également l’amplification de la pression sur la maîtrise des coûts, ce qui laisse deviner une certaine prudence de la part des entrepreneurs.

La France se positionne en tant que leader européen 2017 sur le marché du poids lourd au gaz. De nombreuses stations GNV ont ainsi fait leur apparition, et il est prévu que leur déploiement se poursuive en 2018.

Autre bonne nouvelle : le marché du BTP est au beau fixe. Il s’est beaucoup renforcé grâce au projet du Grand Paris, qui a mobilisé et mobilise encore de nombreux métiers du secteur, créant des emplois et de belles perspectives.

L’évolution du marché des véhicules industriels dans les différents pays d’Europe

Ce bilan est fondé sur les immatriculations des véhicules industriels neufs de plus de 3.5 tonnes en 2017.

Le leader européen est l’Allemagne, cependant les chiffres du pays sont en baisse de -1.2%.
Les zones européennes qui enregistrent les plus fortes baisses sont :

  • Le Royaume-Uni, avec -2.9%.
  • Le Benelux, avec -2,2%.
  • L’Europe de l’Est, avec -1,6% (à noter cependant que la Pologne est en progression avec +2,8%).

A l’inverse, les zones européennes qui progressent le plus rapidement sont les suivants :

  • L’Italie, avec +11,6%.
  • La France, avec +5,8%.
  • L’Europe du Nord, avec +4,8%.

Zoom sur le marché de l’occasion en France

Globalement, la vente de véhicules industriels d’occasion a été stable :

  • +1,3% pour les porteurs d’occasion.
  • +1,4% pour les tracteurs d’occasion.

Une stabilité équivalente a été constatée pour les véhicules utilitaires.

Cependant, le constat n’est pas le même en fonction des distributeurs : même si la moyenne générale est stable, les chiffres sont loin d’être homogènes au cas par cas. Environ un tiers des distributeurs voient en effet leurs ventes augmenter, tandis qu’un autre tiers voit ses ventes baisser, et que le dernier tiers ne constate pas d’évolution majeure.

Au niveau des prix, le bilan est mitigé, mais meilleur que celui de 2016.
En 2017, l’OVI constate en effet l’évolution suivante :

En ce qui concerne l’âge des poids lourds d’occasion revendus et les pays de destination de ces ventes, les chiffres ont très peu varié par rapport à 2016. Le bilan est donc équivalent :

  • La plupart des poids lourds revendus sont âgés de plus de 6 ans : cela représente 76% des ventes de porteurs d’occasion, et 46% des ventes de tracteurs d’occasion.
  • Près de la moitié des poids lourds d’occasion sont vendus à des acquéreurs français (46% des ventes).
  • L’autre moitié des poids lourd d’occasion vendus sont essentiellement destinés à des acquéreurs européens (42% des ventes).

Les hypothèses de l’OVI pour 2018

Certains pays d’Europe pourraient rencontrer un phénomène de saturation, ce qui entrainerait une baisse en Allemagne, en Espagne, en Italie et au Royaume-Uni.

La France devrait « se distinguer en 2018, en révélant plus de potentiel que ses voisins » selon l’OVI.

Globalement en Europe, les achats de porteurs devraient être en légère hausse (environ +5%).
Les achats de tracteurs devraient être en légère baisse (environ -5%).

 

 

Crédit photo : Kjpargeter / Freepik

 

 

Commentaires

L'actu en continu

Veuillez patienter...