Parcourir
Poids lourds d'occasion Enchères Location Emploi
Services
 Actualités Fiches Constructeurs  Focus Gammes
Autres langues
Mon espace
Réglementation

Restos routiers : les dernières mesures du Gouvernement

17/12/2020 16:47:04
ECI - Mise à jour : le 17/12/2020 16:47 - Par
Réglementation

Suite aux dernières déclarations du Gouvernement concernant l’évolution de la crise sanitaire actuelle, le ministre délégué chargé des Transports, Jean-Baptiste Djebbari, a annoncé de nouvelles règles concernant les restaurants réservés aux chauffeurs routiers.

Restos routiers : les dernières mesures du Gouvernement

Des horaires flexibles pour les routiers

Jusqu'au 15 décembre, les conducteurs routiers ne pouvaient accéder aux espaces de restauration qu'à partir de 18 heures et jusqu'à 10 heures du matin. Il leur était alors demandé de présenter leur carte professionnelle. Désormais, l'ouverture aux routiers est autorisée en continu, y compris à midi et pendant les horaires de couvre-feu. Les protocoles sanitaires demeurent en revanche inchangés et doivent toujours être appliqués sérieusement.

Cette extension des horaires d'ouverture était très attendue par le secteur des transports, toujours fortement mobilisé pour faire face à la hausse de l'activité, habituelle en cette période de l'année. Elle facilitera également le quotidien des conducteurs, rendu plus difficile par l'arrivée de la saison hivernale.

Garantir une couverture suffisante

Le ministre a également rappelé sa volonté de couvrir au mieux l'ensemble du territoire national. Chaque préfet est donc missionné pour recenser les établissements routiers pouvant recevoir actuellement des clients dans leur département. Un total de 400 restaurants ouverts est à ce jour dénombré. Certains d'entre deux proposent même aux chauffeurs des services de plats chauds ou froids à emporter. Ces lieux sont également essentiels aux conducteurs pour la toilette. Sur ce point, aucune modification à signaler : il est toujours possible d'utiliser les sanitaires, même si ils ne sont pas accessibles depuis l'extérieur de l'établissement.

Jean-Baptiste Djebbari a enfin invité tous les acteurs à se montrer particulièrement vigilants durant les opérations de chargement et de déchargement des marchandises. Il semblerait en effet que les conditions d'accueil n'y donnent pas entière satisfaction et que des améliorations soient vivement espérées !

 

 

Les dossiers

Commentaires