Réglementation

80 ou 90 km/h : carte blanche aux présidents de départements

28/05/2019 10:14:45
ECI - Mise à jour : le 28/05/2019 10:14 - Par
Réglementation

Les députés réunis en commission durant la nuit du jeudi 16 au vendredi 17 mai dernier ont voté en faveur d'un amendement dans le cadre de la loi Mobilité. Celui-ci va désormais autoriser les présidents des conseils départementaux à revenir sur la limitation des routes secondaires à 80 km/h.

80 ou 90 km/h : carte blanche aux présidents de départements

Un amendement pour les routes départementales

Mise en application en juillet 2018, la nouvelle limitation de vitesse s'appliquant aux routes secondaires avait rencontré une forte opposition de la part des automobilistes. Concernant principalement les zones périurbaines et rurales, elle symbolisait pour ses détracteurs le décalage entre Paris et la province.

Cette mesure impopulaire faisait partie des sujets de mécontentement des Gilets Jaunes. Le Président Emmanuel Macron et son Premier Ministre, Édouard Philippe avaient d'ailleurs laissé entendre que des assouplissements pourraient être mis en place durant le Grand Débat National. Quelques semaines plus tard, les députés du groupe LREM ont proposé un amendement permettant de rétablir la vitesse à 90 km/h sur certains axes. Cependant l'amendement est valable uniquement pour les routes départementales. Les nationales seront par conséquent exclues.

La responsabilité des conseils départementaux engagée

Cette décision ne pourra être prise que par les présidents des conseils départementaux qui n'auront pas besoin d'obtenir l'accord du Préfet et donc de l'État.

En fonction des décisions de chaque département, on peut donc s'attendre à voir certaines routes repasser à 90 km/h dans les semaines à venir. La Sécurité Routière a déjà fait part de son inquiétude. Certains députés, qui se sont opposés à cet amendement, regrettent en effet le rôle central du président de département et les lourdes responsabilités qui risquent de peser leurs épaules en cas de hausse de la mortalité routière.

 

 

Les dossiers

Commentaires