Divers Transport

TICPE : un report demandé par les fédérations

ECI - le 05/05/2020 15:08 - Par
Divers Transport

Les principales fédérations représentatives du transport routier de marchandises (FNTR, OTRE, Union TLF) interpellent le Gouvernement à quelques jours du déconfinement. Comme d'autres, le secteur est en effet durement touché par la crise économique provoquée par le coronavirus.

TICPE : un report demandé par les fédérations

Un "après covid" difficile

Selon les organisations professionnelles, la moitié des camions se trouve actuellement à l'arrêt et plus des deux tiers des sociétés françaises du secteur ont pris des dispositions de chômage partiel ou total. Les autres ont dû subir une augmentation des coûts de production (en lien avec les mesures sanitaires imposées) sans pouvoir augmenter les prix de vente en conséquence. Face à ce constat, les mesures annoncées par le Gouvernement le 17 avril risquent de ne pas suffire à éviter des faillites dans les mois qui suivront l'"après covid".

Les fédérations demandent donc des moyens supplémentaires pour le secteur, notamment sur le plan fiscal. Il leur paraît en effet essentiel d'accompagner la reprise attendue de l'activité.

Reporter la diminution du remboursement TICPE

Outre la création d'une carte carburant, les organisations demandent expressément au gouvernement le report d'un an de la date initialement prévue pour la mise en application de la diminution de 2 centimes par litre du remboursement TICPE. Elles souhaiteraient ainsi que celle-ci ne soit effective qu'à partir du 1er janvier 2022 afin de laisser davantage de marge de manœuvre aux entreprises.

Les fédérations professionnelles appellent également sans attendre à la tenue d'une table ronde avec les représentants du Gouvernement. Cette dernière devra avoir pour principaux objectifs la définition et l'adoption rapide d'autres mesures (sur lesquelles réfléchissent actuellement les représentants) en accord avec les spécificités du secteur.

 

Les dossiers

Commentaires