Constructeurs Poids Lourds

À la découverte des métiers de l'usine d'Iveco Bus

ECI - le 26/03/2019 10:08:20 - Par
Constructeurs Poids Lourds
Iveco

Le mercredi 20 mars dernier, des demandeurs d’emploi, des étudiants, le Sous-Préfet Bernard Roudil et le président de la mission locale, Yves Boulanger, étaient conviés à l'usine Iveco Bus d'Annonay, en Ardèche. Cette rencontre s'est tenue dans le cadre de "La semaine de l’industrie" qui a eu lieu du 18 au 24 mars 2019.

À la découverte des métiers de l'usine d'Iveco Bus

Qu'est-ce que "La semaine de l’industrie" ?

Il s'agit d'une action menée conjointement par la Direction générale des entreprises (sous l'égide du ministère de l’Économie et des Finances) et par d'autres ministères dont ceux de l’Agriculture, de l’Éducation nationale et du Travail. Elle vise à faire découvrir, au plus grand nombre, les métiers de l'industrie qui souffrent toujours d'un déficit d'image par rapport à d'autres secteurs d'activités. L'opération a également pour objectif d'informer sur le dynamisme et la modernité de l'industrie. Les besoins en recrutement y sont donc forts.

Pour l'édition 2018, ce sont près de 3.000 événements qui avait été comptabilisés. Ils avaient ainsi permis à 360.000 personnes de partir à la découverte des métiers de l'industrie à travers des conférences, des ateliers et des visites d'entreprises.

La visite de l'unité de production d'Annonay

Le groupe présent à Annonay a tout d'abord été sensibilisé à l'importance du groupe Iveco Bus. Ensuite, une présentation de l'ensemble des métiers de l'usine a eu lieu. Enfin, la journée sur le site s'est achevée par l'essai d'un simulateur de soudure virtuelle. Les visiteurs ont ainsi mesuré concrètement les apports des développements technologiques et numériques dans le secteur industriel.

Annonay en quelques chiffres

Le site emploie 1.300 salariés. Il fait également travailler pas moins de 250 sous-traitants et fournisseurs, tous présents sur le territoire national. 500 collaborateurs supplémentaires ont été recrutés au cours des quatre dernières années.

 

Les dossiers

Commentaires