Divers Transport

Comment prévenir les incendies d’autocars ?

15/01/2016 13:47:48
ECI - Mise à jour : le 15/01/2016 13:47:48 - Par
Divers Transport

Les incendies d’autocars sont relativement fréquents et provoquent des accidents partout dans le monde. Pour faire face à ces catastrophes, des actions doivent être mises en place et les conducteurs doivent respecter certaines règles anti-incendie.

Comment prévenir les incendies d’autocars ?

Ces dernières années, plusieurs cars ont pris feu partout en Europe. En France, un accident provoquant un incendie à Puisseguin, en Aquitaine, a fait 43 morts en octobre 2015, puis deux semaines plus tard un autre véhicule qui transportait des enfants a également pris feu en Charente. La Scandinavie déplore 49 incendies d’autocar entre 1999 et 2004. En Allemagne, un véhicule a également brûlé à Hanovre causant la mort de 20 personnes en 2008. Ce phénomène est de plus en plus préoccupant pour le secteur professionnel du transport de voyageur. 

Même si les causes des incendies à bord de ces véhicules sont souvent obscures, nous savons qu’il existe cinq facteurs principaux pouvant les entraîner: une source de chaleur, des vibrations, l’usure des matériaux, un défaut de fonctionnement ou encore un manque d’entretien. 

Des dispositifs anti-incendie existent déjà

Pourtant des directives européennes et internationales existent pour lutter contre les incendies à bord des véhicules transportant des voyageurs. Des extincteurs automatiques peuvent être mis en place dans le compartiment moteur, mais ces systèmes ne sont toujours pas obligatoires en Europe. Ils devraient le devenir d’ici 2018 pour les autocars et d'ici 2020 pour les autobus.

En plus de cela, l’Union Internationale des Transports Routiers (ou International Road and Transport Union, IRU en anglais) demande également l’installation de dispositifs de détection de fumée. 

Les actions à mettre en place pour prévenir les incendies d’autocars

L’IRU a mis au point une liste d’actions à effectuer par les conducteurs afin de prévenir ces incendies. En effet, il est prouvé qu’un contrôle régulier du véhicule peut permettre de détecter des anomalies susceptibles de provoquer le feu. 

Avant de prendre la route, le chauffeur doit contrôler la pression des pneus, vérifier qu’il n’y a pas de fuites d’huile par le pot d’échappement et s’assurer que la fumée qui en sort ne soit pas bleue. Il faut également contrôler que les systèmes de préchauffage du moteur fonctionnent correctement.  

Pendant le voyage, le chauffeur doit vérifier la jauge de température du liquide de refroidissement. Si le véhicule est équipé d’un système de détection d’incendie, il doit en contrôler le témoin. Le conducteur doit impérativement arrêter le véhicule en cas de surchauffe du moteur, des freins, du ralentisseur ou bien en cas d’odeurs ou de fumées suspectes. Enfin, l'autocariste doit vérifier le bon fonctionnement du ralentisseur qu’il soit hydraulique ou électrique.

Pour contrer les risques d’incendie, l’IRU conseille de signaler tout dysfonctionnement dans le rapport d’activité quotidien, avec le kilométrage et l’heure. 

Les mesures à prendre si un autocar prend feu

Le conducteur doit impérativement garer son véhicule dans un endroit sûr et serrer le frein à main. Une fois que les voyageurs sont en sécurité, l’autocariste doit couper le moteur et déconnecter les batteries principales de l’alternateur en activant l’interrupteur général. Une fois ces actions réalisées, il doit utiliser l’extincteur si le véhicule en est équipé et éteindre le feu sans jamais ouvrir le compartiment du moteur s’il est en feu. 

 

Les dossiers

Commentaires

V
, le 20/01/2016 14:12:53
allerte sur camion à ordure menagere d occasion moins de 10 000 euro. Bus de transport moins de 30 000 euro Tracteur agricol moins de 15 000 euro
D
, le 20/01/2016 10:16:40
Merci pour les conseils.

L'actu en continu

Veuillez patienter...