Divers Transport

Conduire en automne : quels sont les dangers ?

ECI - le 13/11/2019 09:43:50 - Par
Divers Transport

Petit avant-goût de l'hiver, l'automne est une saison qui reste relativement douce, agréable mais dangereuse sur les routes. Dans cet article, nous vous rappelons quelques risques typiques et les bonnes pratiques associées.

Conduire en automne : quels sont les dangers ?

Les animaux sauvages

Les jours étant plus courts, et la chasse ouverte, il n'est pas rare de voir traverser des animaux sur les routes. Soyez très vigilant, notamment à l'approche de forêts ou de zones boisées. Des sangliers, des biches ou encore des chevreuils pourraient bien sortir de leur habitat naturel et vous surprendre. La vitesse lors du choc est un facteur aggravant sérieusement les dégâts, soyez donc attentif aux panneaux signalant ce type de danger et levez le pied.

Le soleil rasant

Un soleil rasant peut se montrer handicapant sur la route, la lumière pouvant éblouir et même se réverbérer sur le sol. Malheureusement, le pare-soleil et les sièges réglables en hauteur ne suffisent pas toujours à régler le problème. C'est la raison pour laquelle vous devriez garder à portée de mains vos lunettes de soleil (adaptées à la conduite évidemment).

L'obscurité

Avec l'automne, les journées sont plus courtes et les chauffeurs conduisent plus souvent dans la pénombre ou l'obscurité. Or, l'organisme a tendance à se relâcher dans ces conditions proches de celles provoquant un endormissement. N'hésitez donc pas à vous accorder plus de pauses si vous sentez que vos paupières sont lourdes. Mieux vaut arriver sain et sauf que courir après le temps et avoir un accident. De même, vérifiez l'état de vos phares pour rester bien visibles sur la route !

Le brouillard

Le brouillard apparait régulièrement les matins d'automne. Dans ce cas, n'oubliez pas d'allumer vos feux anti-brouillard et de les éteindre dès qu'ils ne sont plus nécessaires. En effet, ils ont tendance à éblouir lorsque la visibilité est bonne, ce qui pourrait perturber les autres usagers. Soyez toujours vigilant car le brouillard engendre plusieurs effets d'optique : de la disparition de certains obstacles à un effet de voile qui rend les objets plus flous. Il cause aussi un phénomène assez mal connu : celui de l'aspirateur. Concrètement, si vous suivez un véhicule, vous aurez tendance à accélérer pour ne pas le perdre de vue. De la même façon, si quelqu'un vous suit, vous aurez également le même réflexe par crainte de vous faire percuter par l'arrière. Gardez donc à l’œil votre compteur et respectez bien les distances de sécurité.

Les feuilles mortes

Les feuilles mortes sont souvent nombreuses à former un joli tapis sur le sol... Elles restent néanmoins des matières organiques qui vont se décomposer en humus et rendre la route glissante. Pour éviter toute perte de contrôle, évitez de freiner brusquement sur des feuilles et roulez prudemment, d'autant plus en zones boisées.

La pluie

On a souvent tendance à négliger ses dangers, et pourtant, la pluie est plus froide qu'en été et tombe sur un sol lui aussi plus froid. Conséquence : vos pneus n'adhèrent plus aussi bien à la route et le risque de perte de contrôle de véhicule augmente. Vient s'ajouter à ce phénomène le risque d'aquaplaning lié à l'apparition d'une couche d'eau sur le sol. Pour votre sécurité et celle des autres, pensez donc à adapter votre vitesse, à éviter les freinages brusques et à respecter une distance de sécurité suffisante. Vérifiez également régulièrement l'état de vos essuie-glaces et le niveau de liquide lave-glace.

 

 

Les dossiers

Commentaires